y2o_dualités
       
     
Arsenal-post duality-1131.jpg
       
     
  y2o,  2013.  Installation vidéo en neuf mouvements.    y2o, mouvement no 1: link,  3 min 30 sec.  y2o, mouvement no 2: noeuds , 2 min 14 sec.  y2o, mouvement no 3: nerfs , 2min 03 sec.  y2o, mouvement no 4: bulles de silence,  3 min 56 sec.   y2o, mouvement no 5: ce mortel ennui , 3 min 14 sec.  y2o, mouvement no 6: SMS , 2 min 09 sec.  y2o, mouvement no 7: un_link , 2 min 53 sec.  y2o, mouvement no 8: lâcher prise , 3 min 40 sec.  y2o, mouvement no 9: empty , 3 min 19 sec.
       
     
  « Tout épisode amoureux peut être , certes, doté d’un sens: il naît, se développe et meurt, il suit un chemin qu’il est toujours possible d’interpréter… »   Roland Barthes - Fragments d'un discours amoureux.
       
     
ARSENAL-JACQUES-10.jpg
       
     
  y2o Huis clos , 2015   Installation vidéo avec acier, acrylique, ordinateur et moniteur Video installation with steel, acrylic, computer and screen 162.5 x 106.7 x 32.4 cm (64” x 42 ½” x 12 ¾”)   2h 53 min 18 sec.   Édition 1/2
       
     
  y2o,  2013.  Installation vidéo en neuf mouvements.     x > Vanessa Pilon y > Jacques Poulin-Denis
       
     
  Face à face , 2015.  [série Dialogues]   Installation en acier.  Installation in steel.   223.5 x 274.3 x 121.9 cm (88” x 108” x 48”)     1/1   
       
     
ARSENAL FEV 2016-76.jpg
       
     
  Un mot de l’artiste  Ici les visiteurs sont invités à parler dans la sculpture. Face à face est une rencontre d’intimité amplifiée initiée par un dialogue entre deux personnes. Un espace ludique et analogue où la parole prend toute son ampleur. Un moment en contrepoint à toutes nos communications instantanées et en mouvement. Ici, on peut ressentir les résonnances physiques et intérieures des mots. Une expérience de connexion où les usagés sont invités à se révéler à l’autre.   A word from the artist  Here visitors are invited to speak in the sculpture. Face à face is a intimate encounter between two people. It creates a ludic space where words take on their full potential. It is a counter moment to our instantaneous communications that are always in movement. This work resonates with the physicality and interiority of words. It creates a connexion through which individuals are invited to reveal themselves.   
       
     
Arsenal y2o df-1008.jpg
       
     
  Eaux troubles no 01 , 2015.   Eaux troubles no 02 , 2015.   Eaux troubles no 03 , 2015.   Eaux troubles no 04 , 2015.   Eaux troubles no 05 , 2015.     Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 325 gsm, montage à sec, bois & verre. Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper, dry mounted with wood and glass.   39.4 x 45.7 cm (15” ½ x 18”)   Edition 1/5   
       
     
  Eaux Troubles no 04,  2015  Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 325 gsm, montage à sec, bois & verre. Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper, dry mounted with wood and glass.   39.4 x 45.7 cm (15” ½ x 18”)   Edition 1/5     Collection privée
       
     
  Eaux Troubles no 01,  2015   Un mot de l’artiste  Eaux troubles est une série qui fut exécutée à la toute fin du tournage du film y2o. Cinq mouvements en apnée, où un homme et une femme se retrouvent en eaux troubles, dans une temporalité suspendue, et ce, pour une dernière fois.   A word from the artist  Eaux troubles is a series that was created at the very end of the y2o project. Five movements under water, where a man and a woman sit in troubled waters – in a suspended temporality – for one last time.
       
     
  y2o Huis clos , 2015   Un mot de l’artiste  Prenant place dans une cuve, Huis clos est une adaptation de l’œuvre y2o. Dans ce vidéo d’une durée approximative de trois heures, le temps à été transformé et la trame narrative disparait pour faire place à la décomposition du mouvement des corps. Sept fois plus lente que y2o, cette œuvre questionne l’élasticité du temps et notre perspective sur cette dernière. Suspendus à l’extérieur de la réalité, les spectateurs sont invités à se perdre dans les émotions, gestes, et micromouvements à l’écran. 
       
     
  y2o Huis clos , 2015   A word from the artist  Floating in an illusionary aquarium, Huis clos is an adaptation of y2o. In this approximately three hours video, time has been transformed into an infinite commodity, where the story line vanishes to be replaced by an endless succession of movements and utterances. Seven times slower than the original y2o, this work questions the elasticity of time and plays with our perception of it. Suspended outside reality, spectators are invited to lose themselves in touches, emotions and micro movements. 
       
     
  y2o Huis clos , 2015     (détails) 
       
     
SKOLTZ_arsenalMTL-7.jpg
       
     
SKOLTZ_arsenalMTL-16.jpg
       
     
  Collision no 01 , 2015.  [série Dialogues]   Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 300 gsm, montage sur aluminium, bois & acier brut.    Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     
  Collision no 02 , 2015.  [série Dialogues]   Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 300 gsm, montage sur aluminium, bois & acier brut.    Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     
  Un mot de l’artiste  Collision est un diptyque qui aborde les problèmes de communication entre deux personnes. Le choc, la collision qui en résulte est puissant ; la violence des mots et leurs collatéraux. Pour ce faire, les mégaphones ont reçu 20 tonnes de pression.   A word from the artist  Collision is a diptych that speaks of communication issues amongst two individuals. The collision that ensues is powerful ; the violence of words and their side effects. To create this work, 20 tons of pressure were applied to the speakers.
       
     
  Arythmique,  2015.  [série Dialogues]   Installation avec mégaphones, haut-parleurs, battements de coeurs, amplificateur 40 watts, acier.   Installation with speakers, recorded heart beats, 40 watts amplifier and steel.   Dimensions variables   Variable dimensions   
       
     
y2o_duality ARSENAL MTL-307.jpg
       
     
ARSENAL-JACQUES-93.jpg
       
     
  Un mot de l’artiste  Arythmique est une installation où deux battements de cœurs sont en synchronicité et deviennent arythmiques. Incompatibles, brulés à vif par usure d’incompréhensions.   A word from the artist  Arythmique is an installation in which two heartbeats that once upon were times are increasingly beating out of tune. They are incompatible, burnt through by never ending miscomprehensions.
       
     
ARSENAL-JACQUES-85.jpg
       
     
y2o_duality ARSENAL MTL-420.jpg
       
     
     
       
     
  Union de fait , 2015.  [série Dialogues]   Sculpture en acier.  Steel sculpture.   Dimensions variables  Variable dimensions
       
     
  Un mot de l’artiste  Union de fait questionne l’idée de l’engagement entre deux personnes. Qu’est-ce qui nous soude vraiment ? Est-ce à travers la parole, nos convictions, nos actes ou nos promesses ? Ou tout simplement le fait de vivre ensemble ? Nous pouvons être momentanément unis et indissociables tout en étant de passage dans la vie de quelqu’un.   A word form the artist  Union de fait questions the very idea of engagement between two individuals. What really holds people together? Words? Convictions? Actions? Promises? Or simply the fact that we live together? People can be temporarily inseparable while being in transit in the other’s life.
       
     
  Fluid drop , 2015.   Épreuve  photographique sur papier hahnemuehle 325gsm Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper   48.3 x 67.3 cm (19” x 26” ½)   Edition 1/5     Collection privée   
       
     
  Un mot de l’artiste  Fluid drop évoque la transformation physique des fluides. Le passage du liquide au cristallisé, de l’insaisissable au statique et de la distillation des sens ; tels nos corps, tels nos états intérieurs.   A word from the artist  Fluid drop speaks of the physical transformation of fluids. The transformation from the liquid state to the crystal state, from the intangible to the static and the distillation of our senses ; as are our bodies, as are our interiors.
       
     
  y2o,  2013.    Projection vidéo avec bassin d’eau Video projection with water basin   29 min 22 sec.  Edition 1/5   
       
     
SKOLTZ_arsenalMTL-23.jpg
       
     
ARSENAL FEV 2016-217.jpg
       
     
  Un mot de l’artiste  y2o navigue en eaux troubles, entre asphyxie et exaltation, entre dévoration et répudiation, entre oui et non – des deux côtés de la peau à la fois. Cette œuvre donne à voir un amour au bord de la dérive, une cellule multimorphe diffractée en de multiples scènes. Chacune de ces scènes triture les nœuds émotifs qui se font et défont dans l’abrasion du quotidien et observe les polarités croisées dont sont faites les amours sans répit. Dans cet espace-temps élastique, suspendu hors du réel, deux intériorités entrent en collision. Si lui ressent quelque chose, elle ne le ressent pas et vice-versa jusqu’au vide, là où l’on n’éprouve plus rien, à force d’émotions. y2o trace son sillon dans l’intime, ce territoire hasardeux où l’on hésite sans cesse entre ce que l’on dérobe au regard de l’autre et ce que l’on choisit de montrer. L’un comme l’autre pourrait nous perdre. L’un comme l’autre pourrait vous mener à se retrouver. 
       
     
  A word from the artist  y2o navigates troubled waters, between suffocation and exaltation, between consummation and relinquishment, between yes and no, from both under the skin and on its surface. This work allows us to see a love on the verge of drifting, a multimorphic cell that is scattered in multiple scenes. Each of these scenes pummels emotional nodes, which are made and unmade by daily abrasions, observing the crossed polarities from which relentless loves are composed. In this elastic space-time, suspended outside the real, two inner worlds start to collide. If he feels something, she does not, and vice-versa until a void, where they feel nothing anymore, emptied by the force of their emotions.y2o finds its rhythm in the intimate, the treacherous territory where we unceasingly hesitate between what we conceal from the other’s gaze and what we choose to reveal. Either could lead us to lose our self. Either could lead us to find our self.
       
     
  Soif no 02  [série Méduses], 2015.   Épreuve à encre pigmentée sur papier, montage archive sous acrylique, acier brut.    Inkjet print on paper, archival mount under Plexiglas, wood.   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     
  Un mot de l’artiste  Soif [série méduses] est une série d’épreuves photographiques élaborées à partir d’accessoires conçus pour le tournage de y2o. Évocations multiples du désir, de la soif de l’autre. Tensions corporelles, pulsions du plexus, sinueuses & électriques, fluides et glacées, telles des méduses.
       
     
  Soif no 03  [série Méduses], 2015.   Épreuve à encre pigmentée sur papier, montage archive sous acrylique, acier brut.    Inkjet print on paper, archival mount under Plexiglas, wood.   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     
  A word from the artist  Soif [série méduses] is a series of photographic works elaborated from props used during the y2o project. Evocations of desire, the thirst for the other. Body tensions, plexus pulsations, sinuous and electrical, fluid and glacial, just as medusas.
       
     
SKOLTZ_arsenalMTL-4.jpg
       
     
Arsenal-post duality-1476.jpg
       
     
Arsenal-post duality-1073.jpg
       
     
Arsenal-post duality-1219.jpg
       
     
arsenal final-1.jpg
       
     
y2o_dualités
       
     
y2o_dualités

ARSENAL ART CONTEMPORAIN MONTRÉAL.
5 NOVEMBRE 2015 AU 7 MAI 2016.

 

 

Arsenal-post duality-1131.jpg
       
     
  y2o,  2013.  Installation vidéo en neuf mouvements.    y2o, mouvement no 1: link,  3 min 30 sec.  y2o, mouvement no 2: noeuds , 2 min 14 sec.  y2o, mouvement no 3: nerfs , 2min 03 sec.  y2o, mouvement no 4: bulles de silence,  3 min 56 sec.   y2o, mouvement no 5: ce mortel ennui , 3 min 14 sec.  y2o, mouvement no 6: SMS , 2 min 09 sec.  y2o, mouvement no 7: un_link , 2 min 53 sec.  y2o, mouvement no 8: lâcher prise , 3 min 40 sec.  y2o, mouvement no 9: empty , 3 min 19 sec.
       
     

y2o, 2013.

Installation vidéo en neuf mouvements.


y2o, mouvement no 1: link, 3 min 30 sec.
y2o, mouvement no 2: noeuds, 2 min 14 sec.
y2o, mouvement no 3: nerfs, 2min 03 sec.
y2o, mouvement no 4: bulles de silence, 3 min 56 sec. 
y2o, mouvement no 5: ce mortel ennui, 3 min 14 sec.
y2o, mouvement no 6: SMS, 2 min 09 sec.
y2o, mouvement no 7: un_link, 2 min 53 sec.
y2o, mouvement no 8: lâcher prise, 3 min 40 sec.
y2o, mouvement no 9: empty, 3 min 19 sec.

  « Tout épisode amoureux peut être , certes, doté d’un sens: il naît, se développe et meurt, il suit un chemin qu’il est toujours possible d’interpréter… »   Roland Barthes - Fragments d'un discours amoureux.
       
     

« Tout épisode amoureux peut être , certes, doté d’un sens: il naît, se développe et meurt, il suit un chemin qu’il est toujours possible d’interpréter… »  Roland Barthes - Fragments d'un discours amoureux.

ARSENAL-JACQUES-10.jpg
       
     
  y2o Huis clos , 2015   Installation vidéo avec acier, acrylique, ordinateur et moniteur Video installation with steel, acrylic, computer and screen 162.5 x 106.7 x 32.4 cm (64” x 42 ½” x 12 ¾”)   2h 53 min 18 sec.   Édition 1/2
       
     

y2o Huis clos, 2015


Installation vidéo avec acier, acrylique, ordinateur et moniteur
Video installation with steel, acrylic, computer and screen
162.5 x 106.7 x 32.4 cm (64” x 42 ½” x 12 ¾”)


2h 53 min 18 sec.


Édition 1/2

  y2o,  2013.  Installation vidéo en neuf mouvements.     x > Vanessa Pilon y > Jacques Poulin-Denis
       
     

y2o, 2013.

Installation vidéo en neuf mouvements.

 

x > Vanessa Pilon
y > Jacques Poulin-Denis

  Face à face , 2015.  [série Dialogues]   Installation en acier.  Installation in steel.   223.5 x 274.3 x 121.9 cm (88” x 108” x 48”)     1/1   
       
     

Face à face, 2015.

[série Dialogues]


Installation en acier.

Installation in steel.


223.5 x 274.3 x 121.9 cm (88” x 108” x 48”)

 

1/1

 

ARSENAL FEV 2016-76.jpg
       
     
  Un mot de l’artiste  Ici les visiteurs sont invités à parler dans la sculpture. Face à face est une rencontre d’intimité amplifiée initiée par un dialogue entre deux personnes. Un espace ludique et analogue où la parole prend toute son ampleur. Un moment en contrepoint à toutes nos communications instantanées et en mouvement. Ici, on peut ressentir les résonnances physiques et intérieures des mots. Une expérience de connexion où les usagés sont invités à se révéler à l’autre.   A word from the artist  Here visitors are invited to speak in the sculpture. Face à face is a intimate encounter between two people. It creates a ludic space where words take on their full potential. It is a counter moment to our instantaneous communications that are always in movement. This work resonates with the physicality and interiority of words. It creates a connexion through which individuals are invited to reveal themselves.   
       
     

Un mot de l’artiste
Ici les visiteurs sont invités à parler dans la sculpture. Face à face est une rencontre d’intimité amplifiée initiée par un dialogue entre deux personnes. Un espace ludique et analogue où la parole prend toute son ampleur. Un moment en contrepoint à toutes nos communications instantanées et en mouvement. Ici, on peut ressentir les résonnances physiques et intérieures des mots. Une expérience de connexion où les usagés sont invités à se révéler à l’autre.

A word from the artist
Here visitors are invited to speak in the sculpture. Face à face is a intimate encounter between two people. It creates a ludic space where words take on their full potential. It is a counter moment to our instantaneous communications that are always in movement. This work resonates with the physicality and interiority of words. It creates a connexion through which individuals are invited to reveal themselves.

 

Arsenal y2o df-1008.jpg
       
     
  Eaux troubles no 01 , 2015.   Eaux troubles no 02 , 2015.   Eaux troubles no 03 , 2015.   Eaux troubles no 04 , 2015.   Eaux troubles no 05 , 2015.     Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 325 gsm, montage à sec, bois & verre. Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper, dry mounted with wood and glass.   39.4 x 45.7 cm (15” ½ x 18”)   Edition 1/5   
       
     

Eaux troubles no 01, 2015.

Eaux troubles no 02, 2015.

Eaux troubles no 03, 2015.

Eaux troubles no 04, 2015.

Eaux troubles no 05, 2015.

 

Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 325 gsm, montage à sec, bois & verre.
Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper, dry mounted with wood and glass.


39.4 x 45.7 cm (15” ½ x 18”)


Edition 1/5

 

  Eaux Troubles no 04,  2015  Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 325 gsm, montage à sec, bois & verre. Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper, dry mounted with wood and glass.   39.4 x 45.7 cm (15” ½ x 18”)   Edition 1/5     Collection privée
       
     

Eaux Troubles no 04, 2015

Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 325 gsm, montage à sec, bois & verre.
Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper, dry mounted with wood and glass.


39.4 x 45.7 cm (15” ½ x 18”)


Edition 1/5

 

Collection privée

  Eaux Troubles no 01,  2015   Un mot de l’artiste  Eaux troubles est une série qui fut exécutée à la toute fin du tournage du film y2o. Cinq mouvements en apnée, où un homme et une femme se retrouvent en eaux troubles, dans une temporalité suspendue, et ce, pour une dernière fois.   A word from the artist  Eaux troubles is a series that was created at the very end of the y2o project. Five movements under water, where a man and a woman sit in troubled waters – in a suspended temporality – for one last time.
       
     

Eaux Troubles no 01, 2015

Un mot de l’artiste
Eaux troubles est une série qui fut exécutée à la toute fin du tournage du film y2o. Cinq mouvements en apnée, où un homme et une femme se retrouvent en eaux troubles, dans une temporalité suspendue, et ce, pour une dernière fois.

A word from the artist
Eaux troubles is a series that was created at the very end of the y2o project. Five movements under water, where a man and a woman sit in troubled waters – in a suspended temporality – for one last time.

  y2o Huis clos , 2015   Un mot de l’artiste  Prenant place dans une cuve, Huis clos est une adaptation de l’œuvre y2o. Dans ce vidéo d’une durée approximative de trois heures, le temps à été transformé et la trame narrative disparait pour faire place à la décomposition du mouvement des corps. Sept fois plus lente que y2o, cette œuvre questionne l’élasticité du temps et notre perspective sur cette dernière. Suspendus à l’extérieur de la réalité, les spectateurs sont invités à se perdre dans les émotions, gestes, et micromouvements à l’écran. 
       
     

y2o Huis clos, 2015

Un mot de l’artiste
Prenant place dans une cuve, Huis clos est une adaptation de l’œuvre y2o. Dans ce vidéo d’une durée approximative de trois heures, le temps à été transformé et la trame narrative disparait pour faire place à la décomposition du mouvement des corps. Sept fois plus lente que y2o, cette œuvre questionne l’élasticité du temps et notre perspective sur cette dernière. Suspendus à l’extérieur de la réalité, les spectateurs sont invités à se perdre dans les émotions, gestes, et micromouvements à l’écran. 

  y2o Huis clos , 2015   A word from the artist  Floating in an illusionary aquarium, Huis clos is an adaptation of y2o. In this approximately three hours video, time has been transformed into an infinite commodity, where the story line vanishes to be replaced by an endless succession of movements and utterances. Seven times slower than the original y2o, this work questions the elasticity of time and plays with our perception of it. Suspended outside reality, spectators are invited to lose themselves in touches, emotions and micro movements. 
       
     

y2o Huis clos, 2015

A word from the artist
Floating in an illusionary aquarium, Huis clos is an adaptation of y2o. In this approximately three hours video, time has been transformed into an infinite commodity, where the story line vanishes to be replaced by an endless succession of movements and utterances. Seven times slower than the original y2o, this work questions the elasticity of time and plays with our perception of it. Suspended outside reality, spectators are invited to lose themselves in touches, emotions and micro movements. 

  y2o Huis clos , 2015     (détails) 
       
     

y2o Huis clos, 2015

 

(détails) 

SKOLTZ_arsenalMTL-7.jpg
       
     
SKOLTZ_arsenalMTL-16.jpg
       
     
  Collision no 01 , 2015.  [série Dialogues]   Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 300 gsm, montage sur aluminium, bois & acier brut.    Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     

Collision no 01, 2015.

[série Dialogues]


Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 300 gsm, montage sur aluminium, bois & acier brut. 


Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper


162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)


Edition 1/5

  Collision no 02 , 2015.  [série Dialogues]   Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 300 gsm, montage sur aluminium, bois & acier brut.    Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     

Collision no 02, 2015.

[série Dialogues]


Épreuves photographiques sur papier hahnemuehle 300 gsm, montage sur aluminium, bois & acier brut. 


Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper


162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)


Edition 1/5

  Un mot de l’artiste  Collision est un diptyque qui aborde les problèmes de communication entre deux personnes. Le choc, la collision qui en résulte est puissant ; la violence des mots et leurs collatéraux. Pour ce faire, les mégaphones ont reçu 20 tonnes de pression.   A word from the artist  Collision is a diptych that speaks of communication issues amongst two individuals. The collision that ensues is powerful ; the violence of words and their side effects. To create this work, 20 tons of pressure were applied to the speakers.
       
     

Un mot de l’artiste
Collision est un diptyque qui aborde les problèmes de communication entre deux personnes. Le choc, la collision qui en résulte est puissant ; la violence des mots et leurs collatéraux. Pour ce faire, les mégaphones ont reçu 20 tonnes de pression.

A word from the artist
Collision is a diptych that speaks of communication issues amongst two individuals. The collision that ensues is powerful ; the violence of words and their side effects. To create this work, 20 tons of pressure were applied to the speakers.

  Arythmique,  2015.  [série Dialogues]   Installation avec mégaphones, haut-parleurs, battements de coeurs, amplificateur 40 watts, acier.   Installation with speakers, recorded heart beats, 40 watts amplifier and steel.   Dimensions variables   Variable dimensions   
       
     

Arythmique, 2015.

[série Dialogues]


Installation avec mégaphones, haut-parleurs, battements de coeurs, amplificateur 40 watts, acier.


Installation with speakers, recorded heart beats, 40 watts amplifier and steel.


Dimensions variables

Variable dimensions

 

y2o_duality ARSENAL MTL-307.jpg
       
     
ARSENAL-JACQUES-93.jpg
       
     
  Un mot de l’artiste  Arythmique est une installation où deux battements de cœurs sont en synchronicité et deviennent arythmiques. Incompatibles, brulés à vif par usure d’incompréhensions.   A word from the artist  Arythmique is an installation in which two heartbeats that once upon were times are increasingly beating out of tune. They are incompatible, burnt through by never ending miscomprehensions.
       
     

Un mot de l’artiste
Arythmique est une installation où deux battements de cœurs sont en synchronicité et deviennent arythmiques. Incompatibles, brulés à vif par usure d’incompréhensions.

A word from the artist
Arythmique is an installation in which two heartbeats that once upon were times are increasingly beating out of tune. They are incompatible, burnt through by never ending miscomprehensions.

ARSENAL-JACQUES-85.jpg
       
     
y2o_duality ARSENAL MTL-420.jpg
       
     
     
       
     

 

 

  Union de fait , 2015.  [série Dialogues]   Sculpture en acier.  Steel sculpture.   Dimensions variables  Variable dimensions
       
     

Union de fait, 2015.

[série Dialogues]


Sculpture en acier.

Steel sculpture.


Dimensions variables

Variable dimensions

  Un mot de l’artiste  Union de fait questionne l’idée de l’engagement entre deux personnes. Qu’est-ce qui nous soude vraiment ? Est-ce à travers la parole, nos convictions, nos actes ou nos promesses ? Ou tout simplement le fait de vivre ensemble ? Nous pouvons être momentanément unis et indissociables tout en étant de passage dans la vie de quelqu’un.   A word form the artist  Union de fait questions the very idea of engagement between two individuals. What really holds people together? Words? Convictions? Actions? Promises? Or simply the fact that we live together? People can be temporarily inseparable while being in transit in the other’s life.
       
     

Un mot de l’artiste
Union de fait questionne l’idée de l’engagement entre deux personnes. Qu’est-ce qui nous soude vraiment ? Est-ce à travers la parole, nos convictions, nos actes ou nos promesses ? Ou tout simplement le fait de vivre ensemble ? Nous pouvons être momentanément unis et indissociables tout en étant de passage dans la vie de quelqu’un.

A word form the artist
Union de fait questions the very idea of engagement between two individuals. What really holds people together? Words? Convictions? Actions? Promises? Or simply the fact that we live together? People can be temporarily inseparable while being in transit in the other’s life.

  Fluid drop , 2015.   Épreuve  photographique sur papier hahnemuehle 325gsm Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper   48.3 x 67.3 cm (19” x 26” ½)   Edition 1/5     Collection privée   
       
     

Fluid drop, 2015.


Épreuve  photographique sur papier hahnemuehle 325gsm
Photographic print on hahnemuehle 325gsm paper


48.3 x 67.3 cm (19” x 26” ½)


Edition 1/5

 

Collection privée

 

  Un mot de l’artiste  Fluid drop évoque la transformation physique des fluides. Le passage du liquide au cristallisé, de l’insaisissable au statique et de la distillation des sens ; tels nos corps, tels nos états intérieurs.   A word from the artist  Fluid drop speaks of the physical transformation of fluids. The transformation from the liquid state to the crystal state, from the intangible to the static and the distillation of our senses ; as are our bodies, as are our interiors.
       
     

Un mot de l’artiste
Fluid drop évoque la transformation physique des fluides. Le passage du liquide au cristallisé, de l’insaisissable au statique et de la distillation des sens ; tels nos corps, tels nos états intérieurs.

A word from the artist
Fluid drop speaks of the physical transformation of fluids. The transformation from the liquid state to the crystal state, from the intangible to the static and the distillation of our senses ; as are our bodies, as are our interiors.

  y2o,  2013.    Projection vidéo avec bassin d’eau Video projection with water basin   29 min 22 sec.  Edition 1/5   
       
     

y2o, 2013. 


Projection vidéo avec bassin d’eau
Video projection with water basin


29 min 22 sec.

Edition 1/5

 

SKOLTZ_arsenalMTL-23.jpg
       
     
ARSENAL FEV 2016-217.jpg
       
     
  Un mot de l’artiste  y2o navigue en eaux troubles, entre asphyxie et exaltation, entre dévoration et répudiation, entre oui et non – des deux côtés de la peau à la fois. Cette œuvre donne à voir un amour au bord de la dérive, une cellule multimorphe diffractée en de multiples scènes. Chacune de ces scènes triture les nœuds émotifs qui se font et défont dans l’abrasion du quotidien et observe les polarités croisées dont sont faites les amours sans répit. Dans cet espace-temps élastique, suspendu hors du réel, deux intériorités entrent en collision. Si lui ressent quelque chose, elle ne le ressent pas et vice-versa jusqu’au vide, là où l’on n’éprouve plus rien, à force d’émotions. y2o trace son sillon dans l’intime, ce territoire hasardeux où l’on hésite sans cesse entre ce que l’on dérobe au regard de l’autre et ce que l’on choisit de montrer. L’un comme l’autre pourrait nous perdre. L’un comme l’autre pourrait vous mener à se retrouver. 
       
     

Un mot de l’artiste
y2o navigue en eaux troubles, entre asphyxie et exaltation, entre dévoration et répudiation, entre oui et non – des deux côtés de la peau à la fois. Cette œuvre donne à voir un amour au bord de la dérive, une cellule multimorphe diffractée en de multiples scènes. Chacune de ces scènes triture les nœuds émotifs qui se font et défont dans l’abrasion du quotidien et observe les polarités croisées dont sont faites les amours sans répit. Dans cet espace-temps élastique, suspendu hors du réel, deux intériorités entrent en collision. Si lui ressent quelque chose, elle ne le ressent pas et vice-versa jusqu’au vide, là où l’on n’éprouve plus rien, à force d’émotions. y2o trace son sillon dans l’intime, ce territoire hasardeux où l’on hésite sans cesse entre ce que l’on dérobe au regard de l’autre et ce que l’on choisit de montrer. L’un comme l’autre pourrait nous perdre. L’un comme l’autre pourrait vous mener à se retrouver. 

  A word from the artist  y2o navigates troubled waters, between suffocation and exaltation, between consummation and relinquishment, between yes and no, from both under the skin and on its surface. This work allows us to see a love on the verge of drifting, a multimorphic cell that is scattered in multiple scenes. Each of these scenes pummels emotional nodes, which are made and unmade by daily abrasions, observing the crossed polarities from which relentless loves are composed. In this elastic space-time, suspended outside the real, two inner worlds start to collide. If he feels something, she does not, and vice-versa until a void, where they feel nothing anymore, emptied by the force of their emotions.y2o finds its rhythm in the intimate, the treacherous territory where we unceasingly hesitate between what we conceal from the other’s gaze and what we choose to reveal. Either could lead us to lose our self. Either could lead us to find our self.
       
     

A word from the artist
y2o navigates troubled waters, between suffocation and exaltation, between consummation and relinquishment, between yes and no, from both under the skin and on its surface. This work allows us to see a love on the verge of drifting, a multimorphic cell that is scattered in multiple scenes. Each of these scenes pummels emotional nodes, which are made and unmade by daily abrasions, observing the crossed polarities from which relentless loves are composed. In this elastic space-time, suspended outside the real, two inner worlds start to collide. If he feels something, she does not, and vice-versa until a void, where they feel nothing anymore, emptied by the force of their emotions.y2o finds its rhythm in the intimate, the treacherous territory where we unceasingly hesitate between what we conceal from the other’s gaze and what we choose to reveal. Either could lead us to lose our self. Either could lead us to find our self.

  Soif no 02  [série Méduses], 2015.   Épreuve à encre pigmentée sur papier, montage archive sous acrylique, acier brut.    Inkjet print on paper, archival mount under Plexiglas, wood.   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     

Soif no 02 [série Méduses], 2015.


Épreuve à encre pigmentée sur papier, montage archive sous acrylique, acier brut. 


Inkjet print on paper, archival mount under Plexiglas, wood.


162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)


Edition 1/5

  Un mot de l’artiste  Soif [série méduses] est une série d’épreuves photographiques élaborées à partir d’accessoires conçus pour le tournage de y2o. Évocations multiples du désir, de la soif de l’autre. Tensions corporelles, pulsions du plexus, sinueuses & électriques, fluides et glacées, telles des méduses.
       
     

Un mot de l’artiste
Soif [série méduses] est une série d’épreuves photographiques élaborées à partir d’accessoires conçus pour le tournage de y2o. Évocations multiples du désir, de la soif de l’autre. Tensions corporelles, pulsions du plexus, sinueuses & électriques, fluides et glacées, telles des méduses.

  Soif no 03  [série Méduses], 2015.   Épreuve à encre pigmentée sur papier, montage archive sous acrylique, acier brut.    Inkjet print on paper, archival mount under Plexiglas, wood.   162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)   Edition 1/5
       
     

Soif no 03 [série Méduses], 2015.


Épreuve à encre pigmentée sur papier, montage archive sous acrylique, acier brut. 


Inkjet print on paper, archival mount under Plexiglas, wood.


162.7 x 111.8 cm (64” x 44”)


Edition 1/5

  A word from the artist  Soif [série méduses] is a series of photographic works elaborated from props used during the y2o project. Evocations of desire, the thirst for the other. Body tensions, plexus pulsations, sinuous and electrical, fluid and glacial, just as medusas.
       
     

A word from the artist
Soif [série méduses] is a series of photographic works elaborated from props used during the y2o project. Evocations of desire, the thirst for the other. Body tensions, plexus pulsations, sinuous and electrical, fluid and glacial, just as medusas.

SKOLTZ_arsenalMTL-4.jpg
       
     
Arsenal-post duality-1476.jpg
       
     
Arsenal-post duality-1073.jpg
       
     
Arsenal-post duality-1219.jpg
       
     
arsenal final-1.jpg